AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Saint-Uréa : la Fraternité des Bonimenteurs

avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2375
Equipage : Les Vieux Croutons

Dim 18 Nov 2012 - 22:19

La Fraternité des Bonimenteurs

Certaines professions sont indispensables à la société et aux individus qui la composent. C'est le cas, par exemple des docteurs, des hommes de la marine (n'en déplaise aux graffitis inscrit sur les murs d'innombrables ruelles) ou encore de toutes ces classes d'individus participant à la longue chaîne de manufacture visant à transformer n'importe quelle combinaison de sacs de grains et de ruminants en plats en conserve à coups de labourages, de presse-hachis mécanisés et d'autres modes de fonctionnement tout aussi opaques. D'autres professions sont, elles, plus humblement dites utiles, comme l'est le facteur, le commercant ouvert jusqu'au milieu de la nuit ou, dans un monde aussi porté sur la piraterie que celui de One piece, les aubergistes en tous genre. Il existe également, et en quantité considérable, des professions ouvertement inutiles. Elles font la plupart du temps partie du décors et ne gênent personne tant qu'elles n'entravent pas la taches des professions utiles et indispensables. Enfin, il existe de rares professions (souvent autoproclamées et n'ayant de professions finalement que le nom) carrément nuisibles. C'est le cas des Bonimenteurs, et plus particulièrement ceux tirant sur la fibre de la prêche. Comme il est justifié de le penser, ces individus sont particulièrement redoutables (dans l'art de nuire, s'entend) en groupe. C'est donc tout naturellement que la première action du premier Bonnimenteur éjecté sur le monde comme une mouche sur un parre-brise fut de créer une fraternité, suivit de quelques minutes par l'instauration d'une "taxe pour pratique de la profession" - pratique que l'on distingue du racket par son orthographie seulement.

La Fraternité, affichant à présent une centaine d'années d'existence mouvementée et (surtout) bruyante au compteur, a plus ou moins laissée dans le sillage de ses raids successifs l'équivalent des dommages que peut produire la sédentarisation d'un régiment de taupes particulièrement laborieuses sur un terrain cultivable, socialement parlant. Le problème principal que pose la Fraternité des Bonimenteurs repose sur son irritante capacité à flirter avec l'illégalité sans jamais l'atteindre. Comme l'indique son slogan "toujours sur le palier", elle n'est jamais à proprement parler hors-la-loi. Traditionnellement, les fonctions de la Fraternité consistent principalement à découvrir de nouvelles rentrées d'argent ou, à défaut, d'exploiter encore plus profondément le filon de celles déjà découvertes. La Fraternité, en sa qualité de regroupement de prêcheurs en tous genres et de toutes religions, ne suit aucun dogme (par soucis de ne fâcher personne) et pourrait donc être considérée comme une organisation parfaitement laïque. En sa qualité de nid à bourgeois, c'est tout naturellement que St Urea abrite le siège de la Fraternité. Ses plus éminents Prêcheurs ne s'y réunissent pas pour participer à des prières ou y organiser des rituels encapuchonnés dans des lieux de culte à l'odeur d'encens mais pour causer affaire, tarifs de taxes où y coordonner quelques opérations coups-de-poings (non sans accord de la marine au préalable)

Les activités de la Fraternité ont prit un virage encore plus serré que les ceintures de ses plus haut dirigeants lorsque Babinou Von Slurp, ancien Cardinal Prothésiste de la guilde Kol'Gaet a atteint le titre suggestif de "Pl'hin Ozas" (soit Maitre de Fraternité en terme moins fleurit). Son caractère volcanique (comme en atteste la violente prise d'Illipucie - ci dessous - par son église) a déteint sur les pratiques de la Fraternité, passée en l'espace de quelques mois du stade de nuisance vaguement irritante à celui de réel danger pour la stabilité des Blues.


Dernière édition par Archiviste le Lun 7 Aoû 2017 - 0:47, édité 5 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2375
Equipage : Les Vieux Croutons

Dim 18 Nov 2012 - 22:22

Babinou Von Slurp
Maitre de la Guilde des Bonimenteurs
Maitre de Kol'Gaet


BBabinou Von Slurp est un homme excentrique, comme en atteste ses gouts vestimentaires et, dans une toute autre mesure, ses penchants fanatiques et dictatoriaux. En tant que fondateur et chef de la confédération des prêcheurs, Von Slurp fait figure de caricature vivante dans la fonction. C'est un homme bouffi d’orgueil, auréolé de charisme, opportuniste et incroyablement gripsoux. Ayant créé l'église Kol'Gaet à partir de rien, contre vents et marées, il entend bien prouver à quiconque se mettrait en travers de son chemin (fut-ce une tribu ancestrale de vikings) ce qu'il en coûterait de s'y attaquer, en particulier depuis son ascension au poste de Pl'hin Ozas. Amoddechénoux n'est pas du genre à lâcher facilement l'affaire, comme en atteste le zèle dont il fait preuve depuis quelques temps pour récupérer les 150 berrys de taxe que Munster Fonduslip doit verser à la Guilde en sa qualité de grande maîtresse informelle de la profession. Personne ne sait d'ou vient l'ardeur qui l'anime dès qu'il est question de dentition et, compte tenu de ses tendances à vite s'emporter quand on lui pose trop de questions, personne n'a vraiment envie de le savoir.

Niveau évalué :
Dorikis : 2100
PI : -110
PP : -50
Localisation : St Urea
Créateur du PNJ : Munster


Dernière édition par Archiviste le Mer 13 Fév 2013 - 11:29, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2375
Equipage : Les Vieux Croutons

Mer 13 Fév 2013 - 11:27

Sir Albert O. Phage"Gaz Moutarde"
Intendant de la confrérie des Bonimenteurs


Albert O. Phage est un gros plein de soupe entre deux âges (mais définitivement sur un seul poids) travaillant pour la Confrérie des Bonimenteurs accrédités depuis quelques dizaines d'année. A l'inverse des membres de la confrérie, Albert ne travaille pas pour une cause qu'il croit juste, ni même pour rabattre le clapet aux détracteurs de la confrérie. Non, il travaille parce qu'on le paye bien. Et l'incroyable zèle dont il peut faire preuve pour assurer le succès des opérations de la guilde n'est en fait que le résultat d'un professionnalisme couplé à une bonne portion de mégalomanie lui rendant le concept d’échec horripilant. Albert aime à se faire appeler "Sir" et se prétend bien éduqué mais ses tendances à péter en public à tout bout de champ voir, pire, à en rigoler à après coup, tendent à lui donner tord. Son surnom "Gaz Moutarde" lui vient de son style de combat aussi fulgurant que nauséabond. Car en plus d'être un épéiste de renom, Albert est un adepte du FFF (free fart fight), un école de combat peu répandue reposant principalement sur la capacité à pêter sur commande et de s'en servir d'arme, de moyen de propulsion, ou tout simplement pour animer les diners mondains un peu barbants. Son travail en tant qu'Intendant consiste principalement à se déplacer d'île en île là où les émissaires de la guilde se trouvent malmenés, de tout mettre en ordre d'y organiser des représailles et de toucher son salaire après coup. Il s'agit donc en fait d'un poste de mercenaire de luxe.
Albert fume la pipe. Cependant, il lui arrive régulièrement d'oublier d'y mettre du tabac, ce qui lui vaut le cas échéant de "fumer la pipe" au sens propre.
Niveau évalué :
Dorikis : 1200
PP : 100
PI : - 40 (ses tendances à systématiquement vandaliser les locaux des ennemis de la confrérie lui ont valu une réputation traîne-la-merde.
Localisation : Son travail consistant à évincer les ennemis de la guilde partout où ils se font connaitre, Albert ne reste jamais très longtemps au même endroit. Il baroude à gauche, à droite.
Créateur du PNJ : Munster Fonduslip
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2375
Equipage : Les Vieux Croutons

Mer 13 Fév 2013 - 11:30

Bob & boB
Go-Go Bro

Les Demi-Ministres


Les Go-Go Bro' sont à l'image de leurs prénoms : semblable de A à Z (techniquement de B à B) et pourtant l'opposé l'un de l'autre. Ils sont métaphoriquement les deux faces d'une même pièce dont la tranche serait composée de quelques mètres d'intestins puisque leur seule proximité réside (à leur plus grand dam) dans un système digestif qui les attache bon-an mal-an quelque part au niveau du nombril. Étant dotés d'un caractère impossible l'un et l'autre, ils ne peuvent pas s'entendre (le fait de se crier constamment dans les oreilles n'aidant pas d'un point de vue purement auditif bien évidemment). boB a un jour rejoint la secte Kol'Gaet de Von Slurp, obligeant par la même Bob à en faire de même et les deux frères ont depuis lors suivit leur mentor dans son irrésistible ascension au sein de la Guilde des Bonimenteurs. Ils y tiennent à présent les rôles de demi-ministre chacun (formant à eux deux un premier ministre complet - Babinou ayant à raison estimé qu'ils leur était de toute manière impossible de comploter l'un contre l'autre. En effet, il est le plus souvent difficile de cacher quoique soit à une personne littéralement scotché à son oreille). Si boB est dévoué corps et âme à la tache qui lui a été confié au sein de la guilde, Bob se montre en revanche beaucoup plus détaché à ce sujet, au grand agacement de son frère.

Niveau évalué :
Dorikis : 720 (prix de lot)
PP : - 35
PI : - 20
Localisation : Ils font la navette entre St Uréa et Illipucie ou ils s'occupent généralement de maintenir un statu quo bancale.
Créateur du PNJ : Munster
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1