AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Sengoku Jr (XxX-1626) [Vegapunk]

avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2375
Equipage : Les Vieux Croutons

Lun 12 Nov 2012 - 10:56


 
Sengoku Junior
 Ex-Végapunk


 

(XxX-1626)


Petit-fils de Sengoku le Bouddha, ex-Amiral en chef de la marine, Sengoku Junior fut un jeune officier prometteur voué dès son plus jeune âge à marcher dans les pas de son aïeul. Hélas, un tragique accident lui couta l'usage de ses deux jambes et l'obligea à abandonner très tôt le service actif, lui permettant de revenir vers ses premiers amours : la technologie de pointe, secteur où il a toujours excellé. Le destin finit par le conduire au rang de numéro un de la section scientifique de la marine, c'est à dire, Nouveau Vegapunk. Il n'a pas chômé et c'est avec charisme et génie qu'i s'est élevé au rang ultime. Raffolant de tout ce qui était cybernétique, si bien qu'il en oubliait souvent les autres occupations des scientifiques, les Pacifistas furent pour lui ses joujoux préférés, les alimentant à grand renfort de jus de cornichons, aliment dont-il raffolait. Sengoku Jr possédait aussi la particularité d'être un Okama pur sang, après un léger séjour sur Kamabakka pour le plus grand désespoir de l'Etat Major de la Marine et de Conseil des Cinq Etoiles qui ont dû subir ses frasques pendant tant d'années en échange de ces services exemplaires.

Les problèmes du Gouvernement Mondial devenant de plus en plus complexes, Sengoku Jr dut explorer d'autres champs de recherches beaucoup plus utiles aux conflits qui se préparent. La trahison du Contre-Amiral Arashibourei fut ainsi l'élément déclencheur de l'initiation d'un vaste programme de recherche scientifique sur les technologies aquatiques, ceci afin de donner les moyens à la marine, notamment la Sous-Marine créée pour l'occasion, de reprendre le contrôle des lieux sous-marins. Toujours à la recherche d'innovation, Sengoku Jr a laissé peu à peu ses scrupules humains au vestiaire, n'hésitant plus à utiliser des cobayes humains en masse pour ses recherches. Ce ne fut pas acceptable pour l'ex-Ingénieur Générale des Armées Lilou B. Jacob qui s'opposa au scientifique Numéro Un du Gouvernement Mondial alors que celui-ci lui proposait une place à ses côtés. L'opposition tourna en défaveur du génie qui fut retrouvé mort dans son laboratoire dévasté par un incendie, une arme plantée dans son corps.



 
 
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1