AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


L'église de la Juste Violence

avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2379
Equipage : Les Vieux Croutons

Ven 2 Nov 2012 - 14:04

L'église de la Juste Violence



L'Église de la Juste Violence est un ordre religieux comme il peut exister de nombreux sur les nombreuses iles de ce monde. Elle semble similaire aux ordres dans un premier temps : les membres se retrouvent dans des couvents généralement fermés où ils vivent de peu et échangent peu avec l'extérieur. Mais cela, c'est en apparence.

L'Église de la Juste Violence forme ses soeurs et ses prêtres à la foi et à la défense de la foi par la Juste Violence. Entrainés aux arts du combat de toutes sortes, ces membres sont de fervents protecteurs des valeurs morales de la foi et n'hésite pas à user de la force, voire même de la brutalité pour chasser les hérétiques et convertir les brebis égarées. Souvent, ces membres parcourent les mers en tant que chasseurs de primes afin d'apporter leur conviction à tous. L'argent récolté revient à la communauté qui permet la formation de nouveaux éléments. D'autres ont suivi d'autres parcours, mais chacun s'inscrit dans une démarche allant dans le sens des valeurs de l'Église.

Les couvents sont des lieux d'entrainements et de retrouvailles pour les membres de l'Église de la Juste Violence. C'est là que les membres aguerris entrainent les recrues. Chaque couvent est dirigé par une mère supérieure qui a su montrer sa détermination et sa puissance par le passé. Elles sont en contact régulier entre elles afin d'apporter toute l'aide nécessaire aux membres parcourant les mers.

Même si l'Église de la Juste Violence se considère comme un ordre religieux préservant la moral, ces membres ne sont pas toujours des exemples de sainteté. L'Église laisse une très grande liberté à ses membres sur les questions spirituelles. Il n'est pas rare d'avoir des nonnes qui n'ont plus rien à voir avec ce qu'on pourrait se faire comme idée pour ce genre de profession.


Organisation de l'Église de la Juste Violence


L'organisation est divisée en deux par la plus basique des distinctions. D'un côté, il y a les hommes, les moines et les prêtres, et de l'autre côté, il y a les femmes, les nonnes ; les sœurs.
En bas de l'échelle, on retrouve les initiés. Ce sont ceux qui veulent intégrer l'Église de la Juste Violence. Qu'ils soient hommes ou femmes, ils ont le même titre, mais ils ne sont pas formés aux mêmes endroits. Les femmes dans les couvents. Les hommes dans les monastères. Ces lieux de cultes sont les seules véritables places fortes de l'Église de la Juste Violence. Les couvents ont davantage un but de repos et d'entrainement et sont principalement situés sur des iles ne présentant guère de dangerosité. À l'inverse, les monastères sont situés sur les iles où les brebis égarées pullulent. Depuis les origines de l'Organisation, les hommes ont été considérés comme ceux étant les plus capables de mener le combat par la Juste Violence, laissant la majorité des sœurs à des taches beaucoup moins glorieuses et bien loin des grandes batailles de l'Ordre. Au cours des années, elles ont su remonter la pente, mais elles sont toujours un peu moins considérées que leurs homologues masculins.

Lorsque les initiés passent les épreuves demandées, ils intègrent véritablement l'ordre.

Chez les hommes, on distingue deux catégories. Certains deviennent des moines et sont rattachés à des monastères et ne quittent jamais leur ile ; ils sont entièrement dévoués à agir sur leur ile de résidence. Les monastères étant généralement dans des zones à haut risque, ils ne manquent pas de travail. D'autres deviennent des prêtres. À la différence des moines, ils sont mobiles et voyagent d'ile en ile. Ils sont attachés à des monastères et circulent généralement dans les environs de ce monastère. Quand ils sont jugés compétents, ils atteignent le grade de moine ou de prêtre d'Élite, ce qui démontre leur expérience.

Chez les femmes, à l'inverse, il n'y a que le rang de Soeur. Les modalités sont sensiblement les mêmes que pour les hommes. Elles atteignent le rang de Soeur d'Élite quand elles ont prouvé leur valeur.

Ils arrivent qu'un membre d'élite soit suffisamment talentueux pour atteindre le rang de Mère Supérieur, pour les femmes, ou d'Eveque, pour les hommes. Ce sont les chefs des couvents et des monastères et sont les membres du grand conseil de l'Ordre, le Conclave. On note deux sous-conseils : le conseil des Eveques et le conseil des Mères. Pour devenir Eveque, par exemple, il suffit d'avoir la majorité des soutiens aux conseils des Eveques ainsi que l'approbation du grand chef de l'Ordre. Ce dernier est l'Archeveque. Il a toute latitude sur l'Ordre et il est l'un des rares à connaître les grands secrets de l'Ordre. Il est nommé par majorité au Conclave. Il peut lui arriver de nommer des Eveques et des Soeurs à des postes à vie nécessitant ce genre de dévouement. Pour la protection des reliques, par exemple.

Il existe une certaine rivalité entre les Eveques et les Mères. Depuis la création de l'Ordre, tous les Archeveques ont été des hommes. Cela est principalement dû à une majorité d'Eveques au Conclave. Le nombre d'Eveque et de Mères varie au cours de l'histoire. Certes, il en faut suffisamment pour mener les différents lieux de l'organisation, mais il existe des Eveques et des Mères sans couvent, agissant comme des membres d'Élite, mais pouvant bénéficier d'un soutien plus important. Les Eveques et les Archeveques ont toujours fait en sorte que les Mères ne les dépassent pas en nombres et ils furent aidés par le faible nombre de postulantes au titre de Mère Supérieur au cours de l'histoire.


Dernière édition par Archiviste le Sam 3 Nov 2012 - 0:20, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2379
Equipage : Les Vieux Croutons

Ven 2 Nov 2012 - 14:09

Sœur Elsa "Whisky"
Sœur d'Elite de l'Église de la Juste Violence

Personne ne connait son nom, on la connait seulement sous le nom de Sœur Elsa et c'est déjà bien suffisant. Membre de l’Eglise de la Juste Violence son efficacité n’a d’égal que son indiscipline chronique. L’habit ne fait pas la Sœur ; ce n’est pas parce que Sœur Elsa en est une qu’il faut croire qu’elle a tout du stéréotype de la bonne Sœur. Elle n’en est pas digne. En même temps, ça se saurait, si les sœurs de la Juste Violence étaient dignes.

Sœur Elsa est vulgaire, têtue, jure comme une charretière et adore l'alcool, mais attention ! Ce n’est pas une alcoolique ! Elle tient plutôt bien à ça ! Elle a plutôt l’air d’être une femme de mauvaise vie plutôt qu’une Sœur ; on peut même se demander si elle a déjà fait une prière de sa vie. Certes, l’Eglise de la Juste Violence est une organisation religieuse, de base, assez hors du commun, mais Sœur Elsa est assurément la plus à l’opposé de la doctrine. Elle croit en Dieu, certes, mais elle ne compte pas passer sa vie en prière et en adoration classique. Selon elle, Dieu se la coule douce et n’a rien à faire des prières de ses larbins. Du coup, elle en fait qu’à sa tête. Toutefois, Sœur Elsa croit en quelques valeurs de paix, d’amour et de fraternité, mais c’est tout bonnement son minimum syndical pour faire partie de l’Eglise.

Étant l'une des plus forts du couvent de Ronapura, elle se permet d'entrainer les nouvelles. Le taux d'échec n'a jamais été aussi élevé avec elle. Tout comme celui des pertes d’ailleurs. Parmi ses recrues, on peut y trouver la magnifique Adrienne Ramba qui est son élève préférée même si elle n’a jamais hésité à lui en foutre plein la gueule. Encore aujourd'hui, elle la surveille de loin, prêt à lui foutre une rouste modèle XXL.

Car, malgré sa mauvaise humeur continuelle et son je-m'en-foutisme aigu, elle est très attachée à son Église et à ses membres ; c'est certainement l'une de ses plus ardentes défenseuses. Sœur lui correspond bien ; c’est la grande sœur de tout le monde. Celle qui protège. S'étant entrainer à un style très personnel de combat conjuguant ses pistolets et un jeu de jambes de haute voltige, on la trouve souvent en dehors du couvent pour parcourir la mer à la recherche d'adversaires pour se maintenir en forme. Et, accessoirement, de récupérer les primes afin de faire vivre le couvent qui manque, étrangement, de don. Ces méthodes ne sont pas très élégante, mais son efficacité fait le reste.
Niveau évalué :
Dorikis : 2 500D
PP : 140
PI : 50
Localisation : South Blue. Ile de Ronapura plus généralement.
Créateur du PNJ : Adrienne Ramba
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2379
Equipage : Les Vieux Croutons

Sam 23 Fév 2013 - 11:21

Père Jean
Le Père Jean était en croisière offert par ses fidèles de l’église de la Juste Violence lorsque le Poséidon a été dévoré. Croyant lui aussi en la justice divine et être aussi un survivant de la fureur du Seigneur, il suit les préceptes de la religion qu’il a instauré avec ferveur, pas toujours en accord avec ceux du roi d’Asgard. Il est d’une sagesse sans limite, apprécié et renommé dans la cité construite, il vient au secours de la population en rependant la bonne parole. Le seul problème, c’est qu’il dénonce ceux qui lui disent que la ville est dans l’estomac d’une créature en leur gueulant « HERESIE ! BLASPHEME ! » et en leurs tatannant la tronche avec son baton.

Niveau évalué :
Dorikis : 100
PP : +75
PI : +10
Localisation : West Blue, dans une baleine.
Créateur du PNJ : Lilou B. Jacob.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2379
Equipage : Les Vieux Croutons

Lun 14 Sep 2015 - 17:42



Sœur Irma
Sœur spécialisée dans l’information




Tu croyais me cacher ce que tu faisais ?
On me la fait pas à moi !


Sœur Irma est probablement la sœur la plus renseignée de tout l’Ordre. Sœur de conviction, elle a intégré le couvent de son ile à sa majorité pour non seulement faire quelque chose de sa vie pour le bien des gens plutôt que de labourer les champs comme ses frères, mais pour surtout avoir un accès privilégié aux bibliothèques de l’ordre ainsi qu’à la presse. Sœur Irma adore lire. Elle retient tout et cette capacité lui permet de ressortir toutes les informations qu’elle a pu lire aux personnes de l’Ordre en mission. Pendant ces premières années, elle a beaucoup voyagé, forgeant d’excellentes relations avec des gens de par le monde grâce à sa bonne humeur et son avenant amical.

Voulant se faire des contacts au sein d’une mafia des blues, elle est prise dans un affrontement entre deux gangs et une explosion lui vole ses deux jambes. Désormais cloué dans un fauteuil roulant, Sœur Irma ne perd pas de son sourire et s’empresse de combler son absence totale de mission active pour devenir l’ange gardien des prêtres et sœurs en mission. Elle passe aujourd’hui ses journées à lire toute la presse et à récolter les informations de ces vieux amis et des membres de l’Ordre, recoupant les nouvelles pour en tirer des conclusions qui pourraient s’avérer profitables à l’Ordre.

Rp où elle est apparue :
Au commencement, il y eut les paroles du gentlefish



Niveau évalué :
Dorikis : 10
PP : +80
PI : 110
Localisation : Blues
Créateur du PNJ : Adrienne Ramba

Habiletés/Pouvoirs :
Aucun


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2379
Equipage : Les Vieux Croutons

Lun 14 Sep 2015 - 17:44



Kestrel
Evèque de la Juste Violence


" target="_blank" rel="nofollow">http://i81.servimg.com/u/f81/15/20/78/61/2013-012.jpg">

Hé, cocotte, viens pas me souffler dans les bronches.


Engoncé dans sa toge blanche et bien reconnaissable avec sa coupe afro, l’Eveque Kestrel ne ressemble pas vraiment à l’archétype du religieux. Homme plutôt sympathique et excentrique du haut de sa haute stature, il use d’un langage légèrement familier tout en tutoyant facilement les gens. Il attire facilement la sympathie auprès des inconnus et il est souvent le premier pour tenter de détendre une atmosphère orageuse.

Orphelin de naissance, Kestrel est un pur produit de l’Ordre, élevé au sein d’un monastère d’homme sur Grandline. C’est tout naturellement qu’il a embrassé la cause et qu’il s’est fait prêtre pour combattre le mal par la Juste Violence. Il s’est rapidement forgé une réputation d’homme intègre et bienveillant, n’hésitant pas à mettre les mains dans le cambouis. Rapidement repéré par l’évêque vieillissant de son monastère, il s’est imposé facilement en quelques années comme son successeur légitime et il atteint le grade d’Eveque à 30, ce qui en fait l’un des Evèques les plus jeunes de l'histoire de l'Ordre. Commence alors l’une des périodes les plus ennuyantes de son existante selon ses termes. Ils découvrent les tractations internes à l’ordre, la politique du Conclave avec ses luttes intestines comme le rôle des femmes dans l’Ordre ou la position de l’Ordre vis-à-vis du Gouvernement Mondial.

Rapidement, il devient le représentant de la partie du conclave désirant un Ordre beaucoup plus près de ses convictions historiques malgré la position tangente du Gouvernement Mondial dans certaines situations telles que l’Esclavage qu’il n’abolit pas totalement. Il est aussi l’un des rares Eveque à soutenir la cause des femmes au sein de l’Ordre pour qu’elle prenne de plus en plus d’importance, jusqu’à enfin atteindre le même véritable rang que les hommes.

Depuis quelques années, il s’est échappé de toutes ces discussions souvent stériles pour retourner à sa passion : rendre service sur le terrain. Au cours de ses voyages, il a eu l’opportunité de rencontrer Adrienne, de participer à sa formation et de suivre son parcours plutôt atypique pour l’Ordre. Nourrissant une chère amitié avec la Mère Supérieur d’Adrienne, il ne peut s’empêcher de lui venir en aide, même si ça, il n’osera jamais l’avouer.

Rp où il est apparu :
- http://www.onepiece-requiem.net/t8106-inquisition
- http://www.onepiece-requiem.net/t10298-sur-le-fil-de-la-lame
- http://www.onepiece-requiem.net/t13416-le-prix-de-la-liberte



Niveau évalué :
Dorikis : 2500
PP : +200
PI : 300
Localisation : Grandline
Créateur du PNJ : Adrienne Ramba

Habiletés/Pouvoirs :
Retour à la vie, mais seulement pour les cheveux

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1