AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


L'asile : les Damnés de l'asile

avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2375
Equipage : Les Vieux Croutons

Jeu 10 Déc 2015 - 9:04


Les Damnés de l'asile





L’Asile. Une chose énorme, noire, ronronnante, abjecte, immonde, malfaisante, ravageant toujours davantage le paysage de cette ile déjà si dévastée. Vu de l’extérieur, cet édifice dantesque n’est rien de moins qu’un colisée surdimensionné, une construction sombre et nébuleuse érigée en plein cœur d’une île stérile, tapissée de poussières, de rocailles et de cendres. Une forteresse hérissée de tours à l’architecture vertigineuse, aux contours désagréablement envoutants, qui retranscrivent fidèlement l’atmosphère macabre et terrible qui imprègne ces murs.

Un monument dressé à la gloire de l’Horreur, tout entier consacré à l’apologie du Mal, quelle qu’en soit la forme. Pour s’en convaincre, il suffit de faire le compte des monticules de déchets qui sont chaque jour charriés par la mer depuis les conduits d’évacuation de la funeste bâtisse. De la graisse, des os, du sang et de la chair d’hommes en quantités innommables, absurdes et effarantes. Un lieu grotesque, obscène et impossible, où le Fléau du monde a le plaisir de se retirer lorsque ses incessants massacres finissent enfin par le lasser.





Dernière édition par Archiviste le Lun 3 Juil 2017 - 20:29, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2375
Equipage : Les Vieux Croutons

Jeu 10 Déc 2015 - 9:06

Les Cent Ames Noires
Lie de l’Humanité

La science. La médecine. La santé. Trouvant loisir à souiller tout ce qu’il y de beau et de noble en ce monde, l’équipage du Malvoulant s’est naturellement fait un devoir de détourner ces choses afin d’en faire le pire usage qui soit. En l’occurrence, ce sont les bourreaux de l’Asile qui ont la charge de bafouer toujours plus loin le domaine des sciences médicales. Une part non négligeable d’entre eux a depuis longtemps décidé d’étendre leur répertoire de sévices en se penchant sur l’étude de ces techniques. Quoi de mieux pour faire souffrir un homme que de prolonger encore et toujours la durée de son calvaire ? De tapisser son corps des plus atroces mutilations, et de toujours trouver le moyen d’en ajouter davantage ? De le rogner jusqu’à le faire sombrer dans un état de mort clinique avérée, pour finalement, par on ne sait quel prodige, le soustraire au repos éternel et ne jamais mettre fin à son tourment ?

Sans surprise, les bourreaux de l’Asile se sont lancés dans une course au perfectionnement, au progrès, à l’audace et à l’inventivité. Et c’est ainsi que, même parmi ce condensé de pervers et de psychopathes indignes de tout, certains se sont distingués en devenant des choses qui n’auraient jamais dû exister. Des Âmes Noires.

Au nombre de cent, ces Âmes constituent un terrifiant équivalent pirate à l’organisation mondialement connue des Toubib 100. Ce sont des êtres dont la seule présence suffit à corrompre le monde qui les entoure. Des monstres qui, d’un simple contact, suffisent à révulser la moindre des cellules de votre corps.
De même que pour les autres bourreaux, loin de se cantonner à l’Asile, ces hommes sont mobilisables sur n’importe quelle opération où les cadres dirigeants du Malvoulant souhaiteraient les intégrer.

A défaut d’être tous des combattants de haut vol, ces hommes sont néanmoins devenus des médecins hautement compétents. Ils ont beau être loin de pouvoir égaler les pratiquants assidus de la médecine conventionnelle, ainsi que leurs homologues fort honorables de Drum, le Gouvernement s’est rendu compte que les membres des Cents Ames Noires savaient faire des choses qu’on avait jusqu’alors jamais vu.

Ni même imaginé.

Niveau évalué :
Dorikis: Complètement variables
PP: Variables, mais forcément négatifs
PI: -∞
PRIME : Variable

Habilités/Pouvoirs:
Ame Maudite : le simple fait de côtoyer ces choses affecte de façon particulièrement néfaste le psychisme d’un homme. Un effet temporaire, bien sûr, mais qui tend à s’incruster en cas d’exposition prolongée. On raconte également qu’à leur mort, toute la noirceur de leur cœur se déverserait jusque dans l’âme des témoins de la scène...

Médecine Monstrueuse : certaines choses ne devraient pas être décrites. Et celles-ci en font définitivement partie.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2375
Equipage : Les Vieux Croutons

Jeu 10 Déc 2015 - 9:09

Bélem "le Charbon Froid"
Ex-Commandant de la Seconde Flotte


Le Charbon était le second commandant du Seigneur d’Ivoire, messager de son capitaine, et son représentant sur l’ensemble de son territoire. Bélem se targuait d’être le premier à la bataille, et le premier à s’exposer aux pirates contestant la légitimité de son maître. Et c’est peut être précisément pour cette raison que Mannfred a décidé, non pas de l’exécuter, mais bel et bien de le briser au-delà du possible. Autrefois marin parfait, formidable bagarreur et compagnon inestimable de Toreshky, Bélem n’est déjà plus qu’un vestige de lui-même, une ombre partiellement décharnée et dépecée, qui repose misérablement dans les strates inférieures de l’Asile.

Car contrairement à sa réputation de tueur expéditif, le Malvoulant peut faire des prisonniers, oui. Des prisonniers qui ont tout intérêt à se donner la mort avant d’arriver en ce sombre lieu. Une fois sur place, il n’y a plus ni vie, ni mort. Seule la douleur, et l’Horreur. Surtout pour les invités de marque.

Malgré tout cela, lors des temps calmes qui ponctuent son existence faîte de tourments, le Charbon froid se surprend parfois encore à somnoler… et à rêver. La flamme de l’amitié ne s’éteint pas si facilement, même dans le cœur de ceux qui ne vivent plus que dans les plus noires ténèbres. Il rêve des temps passés, et de sa famille. Il rêve de son capitaine, et de ses compagnons. Des compagnons qui, il n’en doute pas, seraient capables de remuer ciel et terre, de soulever des montagnes, et de détruire jusqu’à cet asile maudit pour les libérer, lui et ses hommes, si seulement ils le savaient encore en vie.

Ce qu’il ignore, c’est que Mannfred en a lui aussi parfaitement conscience. Et qu’il compte bel et bien jouer là-dessus pour se distraire une dernière fois aux dépends de son rival de toujours, même au travers de l’au-delà.

Niveau évalué :
Dorikis: XXXX
PP: +400
PI: -300
PRIME : 200M

Habilités/Pouvoirs:

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1