AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Parisse : Les Patriotes de Parisse

avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2379
Equipage : Les Vieux Croutons

Lun 2 Nov 2015 - 10:58


Les Républicains de Parisse




De bonne taille, l'île accueille plusieurs millions d'habitants. Auparavant, plus de la moitié habitait la Capitale, cependant suite à l'exode urbain, ils ne sont plus que quelques milliers à survivre péniblement dans la ville sinistrée. Si jadis le royaume comprenait une armée et une police, aujourd'hui il n'en est plus rien et ce sont la RPP, la RIP et d'autres milices qui font respecter la loi.





Dernière édition par Archiviste le Lun 13 Nov 2017 - 19:22, édité 4 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2379
Equipage : Les Vieux Croutons

Lun 2 Nov 2015 - 11:00


Bernardette Girac
As de la Révolution
Leader de la RPP




Donner sa vie pour une cause est une chose,
mais encore faut-il y croire...

Contrairement à ce que tout le monde croit, Bernadette n'est pas née princesse de Parisse. Fruit de l'union de deux Dissidents morts avant sa naissance, la jeune femme a été adoptée par le roi et la reine alors qu'elle ne devait avoir que quelques jours et est ainsi progressivement devenue la fine et belle jeune femme reconnue de tous, du temps de la royauté parissoise. Élevée dans le respect d'autrui mais aussi dans la richesse et l'endettement constant, toujours sur le dos du peuple, "Nenette" a un jour été amenée à repenser la balance de ses idéaux pour se rapprocher petit à petit de la révolution locale grandissante avant d'en devenir le leader charismatique.

Amenée à fomenter pendant de longues années une rébellion unissant les Dissidents, les Syndicalistes et les Insurgés dans le dos de ses parents, visant à bouter le gouvernement mondial et la royauté hors du pays, c'est en 1627 que la jeune femme se découvre réellement suite à un coup d'état prononcé par l'explosion de l'Assemblée. Une maladresse qui lui coûte par la suite de nombreux attentats orchestrés par le CP9, dont la destruction du palais royal occasionnant la mort du roi et de la reine, et rattachés aux actes de la révolution, visant à discréditer la rébellion et à faire passer ses fidèles pour des assassins. La stratégie fonctionne et en quelques jours Bernadette se retrouve à la tête d'une armée divisée et meurtrie par son discrédit, l'obligeant finalement à prendre les armes et agir par répression, loin du plan de départ. Faisant le jeu du CP9.

Après une longue journée de terribles batailles et la destruction d'une grande partie de la Capitale, la révolution ne règne alors plus que sur des ruines. Affaiblie par ses nombreuses pertes, comprenant la capture de Jonas Mandrake et la mort du frère biologique de la princesse, la nouvellement proclamée République se voit rapidement opposée à une union composée de conservateurs et de réfractaires au nouveau pouvoir en place, s'identifiant eux-aussi en tant que républicains.

Aujourd'hui à la tête de la RPP, Bernadette continue le combat tout en affichant une expression lassée et fatiguée par les effusions de sang. Mais aussi empreinte d'une incroyable culpabilité. Et si parfois il lui arrive de douter de ses propres convictions, elle n'a en revanche aucun doute quant à la monstruosité du Gouvernement Mondial et de ce qu'il est capable de faire pour réfréner la liberté sous toutes ses formes.



Niveau évalué :
Dorikis : 4000
PP : -400
PI : -600
Prime : 300.000.000 Berries
Localisation : Parisse
Créateur du PNJ : Annabella Sweetsong

Habiletés/Pouvoirs :
Haki de l'Observation


Dernière édition par Archiviste le Lun 13 Nov 2017 - 19:10, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2379
Equipage : Les Vieux Croutons

Lun 2 Nov 2015 - 11:01


Hubert Rabeau
Patron du Pigeon Volant
Intermédiaire




J'ai participé à tellement de batailles et pourtant...
...c'est en cuisinant que j'ai compris ce qu'était la peur de mourir.

Vieux soldat, vieux officier, Grand Chambellan décoré de partout, de la tête jusqu'aux pieds, le bonhomme a depuis longtemps pris sa retraite pour passer le restant de sa vie dans la cuisine de son restaurant à mitonner de bons petits plats. Hubert a tout vécu, tout vu et probablement failli mourir plusieurs fois, pourtant ce qu'il se passe au Pigeon Volant est probablement la plus grosse énigme de sa vie : depuis que le vieil homme s'est découvert une passion pour la mise en contact d'aliments divers et d’ustensiles de cuisine, cela a mis du piment dans sa soupe.

C'est près d'une centaine de fois en quatre ans que le cuisinier a failli mourir par la lame d'un couteau, d'un hachoir, par la chute d'une casserole ou d'un wok ou encore par électrocution voire même combustion spontanée. Et pourtant à chaque fois le bonhomme en a réchappé de justesse avec des plats toujours plus succulents à présenter à ses clients. On ne sait pas, personne ne sait. Ce qu'il fait est dangereux mais ça lui plaît et en plus c'est bon. A savoir qu'en plus de ça, le gusse n'a jamais pris un seul cours de cuisine de sa vie. Si bien que sur la porte de la cuisine du restaurant figure un écriteau disant "A vous qui entrez, préparez-vous à ne rien comprendre et mettez un casque on sait jamais."

Pédagogue et de bon conseil, Hubert accueille souvent la famille royale sur son dirigeable où il essaye de renseigner au mieux son Roi sur les controverses actuelles. Ainsi qu'une bonne partie des membres de l'Assemblée, d'ailleurs.

Suite aux événements de 1627, Hubert décide temporairement d'abandonner sa profession de restaurateur pour essayer de ramener le calme, en parallèle de la République Pacifique. S'instaurant intermédiaire entre la RPP et la RIP, le bonhomme voyage à bord de son dirigeable d'un bout à l'autre de la ville en essayant de trouver des terrains d'accord entre les deux camps.



Niveau évalué :
Dorikis : 4000
PP : 400
PI : 200
Localisation : Parisse
Créateur du PNJ : Annabella Sweetsong

Habiletés/Pouvoirs :
Le bonhomme a de bons restes. D'ailleurs l'approcher alors qu'il tient un couteau de cuisine témoignerait d'une tentative de suicide.


Dernière édition par Archiviste le Jeu 5 Oct 2017 - 4:02, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2379
Equipage : Les Vieux Croutons

Dim 26 Fév 2017 - 13:53


Pierre Gabroche
Philosophe du Comté Rochefort
Porte-parole de la République Pacifiste




Je vous écris Mylène, pour dire que je vous aime.
De ne pas m'en vouloir, si je veille tard ce soir.

Intellectuel humaniste et poète originaire de la Campagne, Pierre Gabroche a longtemps été sous-estimé au profit de ses contemporains issus de la métropole. Comme beaucoup de philosophes issus de la Campagne, l'homme s'est longtemps heurté au mur des "classes sociales" définies en fonction des milieux de naissance. Car sous prétexte que l'on naît à la Campagne, on n'aurait pas le droit de réfléchir, mais uniquement celui de travailler la terre, Gabroche a ainsi décidé de faire de cette lutte sa vie. Quand autour de lui beaucoup d'honnêtes professeurs, comptables et notaires se sont vus obligés de choisir une profession plus... salissante, le poète est resté poète et s'est battu pour se faire un nom.

Désormais Pierre et Gabroche sont deux mots qui reviennent fréquemment dans bons nombres de bouches de la Capitale et ses textes sont souvent étudiés dans une bonne partie des écoles de tout le pays. Cependant la problématique demeure et l'humaniste ne compte pas se satisfaire d'une victoire personnelle. Raison pour laquelle il préside désormais l'Insurrection et attend le moment parfait pour faire entendre non pas sa voix, mais celle de tout un peuple que l'on voudrait obliger à rester dans ses carcans.

Suite aux événements de 1627, le groupe des Insurgés mené par Gabroche est refondu dans un nouveau mouvement nommé la "République Pacifique", aux côtés des anciens Syndicalistes d'Hugo Barnaud. Loin des actions de la RPP et de la RIP, la République Pacifique ne fait alors que protester pour la fin des combats et l'établissement d'un véritable dialogue pouvant déboucher sur une entente entre les deux camps et la reconstruction du pays. Capturé et temporairement enfermé par la RPP pour diffamation et propagande antirévolutionnaire, Pierre Gabroche est finalement libéré suite aux nombreuses manifestations et grèves organisées par les pacifistes. Basée à l'Arrière, la République Pacifique possède bien plus de poids que ne le présumaient les deux autres républiques autoproclamées... et pourrait bien faire pencher la balance pour la suite.



Niveau évalué :
Dorikis : 10
PP : 200
PI : 0
Localisation : Parisse, Campagne
Créateur du PNJ : Annabella Sweetsong

Habiletés/Pouvoirs :
Des livres d'histoire et de poésie.



Dernière édition par Archiviste le Jeu 5 Oct 2017 - 4:00, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Archiviste
Admin
Vieux sénile

Messages : 2379
Equipage : Les Vieux Croutons

Dim 26 Fév 2017 - 13:53


Louise "Hugo" Barnaud
Ancienne ouvrière
Porte-parole de la République Pacifique




Des hommes on en voit plus beaucoup dans notre métier.
Les fusils, 'disent qu'ils savent juste s'en servir, qu'ils sont pas là pour les bidouiller.

En voilà une qui a eu des armes dans les mains durant toute la moitié de sa vie et que l'on escompterait de ne pas savoir les utiliser, elle est bien bonne. D'autant plus que Louise, c'est pas n'importe quelle bonne femme, c'est une tireuse d'élite. Enfin, c'est la description que vous en feront ses collègues de travail car la ménagère sait rester humble, c'est peut-être même pour cela qu'on l'écoute.

Dans la Capitale, les gens ne savent jamais garder le sang froid et pètent toujours plus haut que leur derche, mais face à Louise, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'y a plus grand monde. Les contremaîtres respectent Louise, le grand patron obéit à Louise et même les intellectuels cessent de jacasser en sa présence. Et pourtant Louise n'est juste qu'une riveteuse. Mais elle a toujours le mot juste et sait toujours décanter une situation.

Elle part du postulat de base que les hommes ne sont que des frimeurs, que les femmes se complaisent dans leurs rôles de fanfreluches et ça a le don de remettre les pendules à l'heure à certain. Puis généralement elle diverge sur ce qu'elle pense de la société, de pourquoi les choses fonctionnent mal et les gens finissent étrangement par rejoindre son avis. Car toute ouvrière qu'elle est, la bonne femme sait parfaitement argumenter et synthétiser l'opinion publique. Elle aussi, elle sait écouter.

A l'origine du démenti de la rumeur affirmant que, si tout devenait plus cher, ben c'était à cause des Campagnards, Louise a su rediriger la haine et la frustration des honnêtes travailleurs vers ceux qui s'en mettent plein les fouilles à pas glander grand chose : le gouvernement. Désormais à la tête du grand mouvement nommé le "Syndicat" par les travailleurs, la bonne femme pense bien pouvoir mener une offensive qui saurait, par les mots sinon les poings, redresser un peu cette injustice.

Quant à la raison pour laquelle on l'appelle plus souvent Hugo que Louise ? C'est peut-être car il existe tellement peu d'hommes capables de porter leurs couilles comme elle que ça en fait un modèle pour la gente masculine.

Suite aux événements de 1627, Louise fonde le mouvement de la République Pacifique aux côtés de Pierre Gabroche et s'y consacre à plein temps, maintenant que son usine a été détruite. Avec les vestiges du Syndicat, la jeune femme essaye de ramener un semblant de raison dans un pays où tout le monde a décidé d'être stupide.



Niveau évalué :
Dorikis : 800
PP : 250
PI : 0
Localisation : Parisse
Créateur du PNJ : A. Sweetsong

Habiletés/Pouvoirs :
Tout un tas d'outils pour vous taper sur la caboche.


Dernière édition par Archiviste le Jeu 5 Oct 2017 - 4:01, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Page 1 sur 1